PARTAGER

Togo: Obasanjo demande le depart du Président Faure Gnassingbe

L’ancien  président nigérian Olusegun Obasanjo a fait une recommandation au président togolais. C’est à la faveur d’une interview accordée à BBC que  Olusegun Obasanjo s’est prononcé sur la crise que traverse actuellement le Togo.

Il n’a menagé aucun effort pour exhorter Faure Gnassingbé à faire quelque chose par rapport à la situation actuelle. Sans langue de bois,  Olusegun Obasanjo souligne que le Togo est à même d’avoir une nouvelle constitution avec une limitation claire du nombre de mandat à exercer.

Au pourvoir depuis plus de 12 ans, Faure Gnassingbé fait face à une contestation qui a commencé  le 19 aout dernier.  Alors que l’opposition appelle à sa démission, Olusegun Obasanjo trouve, qu’en matière de développement, Faure Gnassingbé a fini de servir le Togo, et a déployé toutes ses idées.

«Je pense également qu’en ce qui concerne les projets de développement, quelles qu’en soient les idées qu’il a, il les a déjà toutes montré. Sauf s’il a quelque chose de nouveau que nous ne connaissons pas » a-t-il laissé entendre au micro de BBC.

« si vous ne quittez pas le pouvoir, c’est le pouvoir qui va vous quitter »

« Les chefs d’états africains après des décennies au pouvoir deviennent des commodités rares… si vous ne quittez pas le pouvoir, c’est le pouvoir qui va vous quitter » a précisé Olusegun Obasandjo.

Aussi rappelle-t-il qu’il n’y a pas très longtemps, le président Dos Santos a quitté le pouvoir, et que d’autres chefs d’états devraient suivre son exemple. Force est de constater que l’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo est la première grande personnalité du Continent africain à se prononcer directement sur cette crise qui secoue le Togo.

On se rappelle qu’en Côte D’ivoire, il avait invité Laurent Gbagbo   à quitter le pouvoir.  Dépêché à Abidjan en janvier 2011 par   Goodluck Jonathan, il  avait  expliqué à Laurent Gbagbo «le caractère inéluctable de l’alternance au sommet de l’Etat ivoirien et lui a fait part de la détermination de l’Afrique à atteindre cet objectif».

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire