PARTAGER

Révision constitutionnelle, référendum, législatives, cohésion Rhdp… Les secrets du conclave Bédié-ministres du Pdci à Daoukro, samedi

Comment négocier le référendum constitutionnel ? Faut-il prévoir des primaires pour départager les candidats Pdci aux prochaines législatives ? Quelle clé de répartition retenir au sein du Rhdp pour ces élections législatives ? Conduits par le premier ministre Daniel Kablan Duncan, les ministres Pdci au gouvernement se sont accordés sur les grandes questions brûlantes du moment avec le président du parti, Henri Konan Bédié.

Bédié-Ministre-PDCI (1)Le conclave a eu lieu samedi 14 mai dernier, à Daoukro, ville natale du sphinx Bédié, également président de la conférence des présidents du Rhdp. C’est la deuxième concertation de haut niveau entre l’ancien chef de l’Etat et ses ministres, depuis le gouvernement de janvier 2016. Daniel Kablan Duncan a indiqué qu’il s’est agi pour eux d’échanger sur le « renforcement de la cohésion » au sein du Rhdp, à quelques mois des consultations électorales législatives et référendaires. Le huis clos, selon Duncan, a proposé la tenue d’une réunion de la conférence des présidents du Rhdp. Et souhaité la mise en œuvre pratique et concrète des structures du directoire du Rhdp, sur toute l’étendue du territoire national, notamment, les coordinations. Par ailleurs, les échanges entre les ministres du Pdci et le président Bédié ont planché sur le découpage électoral, un sujet qui fait grincer des dents, notamment dans l’opposition. Cette séance de travail au sommet a adopté la formule des primaires pour départager les candidats du vieux parti aux législatives prévues pour se tenir, faut-il le rappeler, au plus tard, le 20 novembre. À quelques petits mois de cette échéance sensible, le conseil restreint des ministres Pdci tente ainsi de désamorcer toute bombe de discorde et éviter la foire d’empoigne qui avait agité les formations houphouétistes en 2011. Outre le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, les ministres Patrick Achi, Jean Louis Billon, Thierry Tanoh, Raymonde Goudou, Paul Koffi Koffi et Théophile Ahoua ont pointé présent. Notons que le Pdci compte une dizaine de ministres au gouvernement. Tous avaient figuré à la rencontre du 22 février. « Avec le président Bédié, nous avons fait le point de la situation à la fois politique, économique et social du pays de manière à pouvoir lui fournir des informations que nous avons et surtout avoir ses orientations et ses instructions sur les problèmes politiques. Dans ce sens, vous savez que l’alliance a eu une rencontre ici à Daoukro et des orientations ont été données de manière à aller ensemble au titre du Rhdp, pour toutes les formations politiques vers le prochain référendum, qui va avoir lieu suite à la reforme constitutionnelle prévue. Mais aussi, aux futures législatives », avait indiqué Duncan, à l’issue du premier round du 22 février. Un propos qui résume bien le second conclave de Daoukro, samedi. Les défis et les enjeux ne demeurent-t-ils pas les mêmes ?

Benoit HILI, in Le Nouveau Réveil du mardi 17 mai 2016

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire