PARTAGER

Pour les rois et chefs, si la nouvelle constitution fixe l’âge minimum pour acter comme candidat à 35 ans, il faudrait prévoir la possibilité à un Président de la République ayant fait deux mandats successifs, de pouvoir rempiler pour un 3e mandat, après une pause d’au moins 5 ans. Telle est la pensée précisée de l’Ambassadeur Desiré Amon Tanoé.

vidéo Alex Gbanse

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire