Accueil Politique

Lutte pour le contrôle du MFA : Azoumana Moutayé perd la première bataille juridique

PARTAGER
MFA : Anzoumana Moutayé

Lutte pour le contrôle du MFA : Azoumana Moutayé perd la première bataille juridique

Par ordonnance de référé N° 3448/2017 du 04/10/2017 RG 7113/2017 dans l’affaire Monsieur Moutayé Azoumana contre Monsieur Siaka Ouattara, le juge des référés du tribunal de première instance d’Abidjan Plateau a donné son avis sur le litige qui oppose les deux camps du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA). Affaire pour laquelle Azouma Moutayé a saisi la juridiction le 21 septembre 2017. En réponse le juge des référés a indiqué que « La mesure sollicitée excède les pouvoirs du juge des référés ». Par cette décision juridique rendue le 4 octobre dernier, le juge des référés s’est déclaré en réalité incompétent pour juger cette affaire. A l’origine Azouma Moutayé, suspendu de ses fonctions de président du Mfa le 26 août dernier par le Bureau politique de son parti, « a fait servir assignation à Siaka Ouattara d’avoir à comparaître devant la juridiction » pour lui demander de : ‘’Cesser tous troubles au fonctionnement du MFA’’ cesser d’entreprendre des voies de fait’’. Par ce contenu de cette expédition judiciaire aussi, Monsieur Moutayé vient de perdre une bataille juridique, d’autant qu’il n’a pas obtenu le résultat qu’il escomptait lors de la saisine. L’affaire a été confiée à une autre institution judiciaire pour un examen de fond. Une deuxième plainte de Moutayé qui porte sur ‘’l’annulation du Bureau politique du 26 août 2017’’ connaitra son terme le 26 octobre prochain. Rappelons que ce sont plus des deux tiers des membres du Bureau politique qui se sont réunis le 6 août 2017 au siège de ce parti à Cocody Angré 8ème tranche et ont décidé de la suspension d’Azoumana Moutayé de ses fonctions de président du parti. Et l’ont remplacé par l’ex-vice président Ouattara Issiaka qui assure depuis cette date l’intérim de la présidence.

Partis Politiques

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire