Accueil Politique

Législatives ivoiriennes: la commission électorale rassure sur le calendrier

PARTAGER

En Côte d’Ivoire, 2016 est une nouvelle année électorale. Des élections législatives doivent avoir lieu et Alassane Ouattara a annoncé qu’il souhaitait organiser un référendum sur une réforme constitutionnelle. Pourtant, pour l’heure, aucun calendrier n’a été annoncé et le flou autour de ces scrutins persiste. Néanmoins, la commission électorale indépendante se veut rassurante. L’élection des députés aura lieu dans les délais légaux, avant le 20 novembre, promet-elle.

C’est une lourde et délicate tâche qui attend cette année encore la commission électorale indépendante (CEI). Avant les législatives, il lui faudra d’abord réviser la liste électorale. Au moins 500 000 noms de personnes décédées doivent être supprimés, les changements de patronymes ou de domicile doivent être corrigés. Une opération qui devrait débuter d’ici la fin mai.

Puis la CEI devrait proposer un nouveau découpage du pays. Pour cela, une commission ad hoc a été constituée, car les circonscriptions devraient changer, et même peut-être le nombre de députés dans la future Assemblée, un point qui pourrait provoquer de vifs débats au sein des partis politiques. Tout doit être terminé pour le 20 novembre, date butoir pour organiser les législatives.

Mais la CEI l’assure, elle sera prête dans les temps. Gervais Coulibaly est l’un des vice-présidents de l’institution. « Quand nous préparions les présidentielles, tout le monde s’inquiétait et on a fait des élections à la date indiquée. Nous promettons la même chose. Nous sommes prêts, nous espérons des élections tranquilles. Ce sont des élections qui vont nous montrer les niveaux de démocratie que notre pays aura atteints », affirme-t-il.

La CEI dit maintenant n’attendre que le gouvernement. C’est à lui de décaisser les milliards de francs CFA nécessaires à ces opérations.

RFI

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire