PARTAGER
Importance des 10 dernières nuits du mois de Ramadan
Le mois de ramadan est celui de l’invocation par excellence, c’est le mois durant lequel les portes du paradis s’ouvrent et celle de l’enfer se ferment, et c’est dans ce mois que Dieu convie chaque musulman et musulmane à son hospitalité.
Le Prophète Mouhammad (saw) commentant les mérites de ce mois a dit :
«Ô croyants ! Le mois de Dieu approche avec ses bénédictions, bienfaits et moyens de salut. C’est le meilleur des mois aux yeux de Dieu. Ses jours, ses nuits et ses moments sont les meilleurs. C’est le mois pendant lequel vous êtes conviés par Dieu comme ses hôtes, et vous avez été bénis de sa miséricorde et de sa bonté. Pendant ce mois chacune de vos respirations a la valeur d’une glorification de Dieu et votre sommeille a la récompense d’un acte d’adoration. Au cours de ce mois, Dieu exauce vos prières et implorations. Priez donc Dieu en toute sincérité et du fond du cour pour qu’il confère la bonne volonté d’observer le jeûne et de réciter le saint Coran, car le malheureux est certes, celui qui sera privé de la clémence de Dieu pendant ce mois».
Le mois de ramadan est celui au cours duquel le Coran fût révélé pour servir de guide pour les hommes et preuve évidente de la bonne direction et du discernement. Quiconque d’entre vous est présent ce mois, qu’il jeûne ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égale d’autres jours. Dieu veut pour vous la facilité ; il ne veut pas la difficulté pour vous afin que vous complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur de Dieu pour vous avoir guidés et afin que vous soyez reconnaissants. Et quand mes serviteurs t’interrogent sur Moi.Alors je suis tout proche : je réponds à l’appel de celui qui m’invoque.
Qu’ils répondent à mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés.(Coran chap.2 versets 183 ; 184 ; 185 et 186)
Le mois de ramadan est constitué de trois parties de grâces divines, réparties en décades :
-1ère décade le pardon de Dieu
-2ème décade la miséricorde de Dieu
-3ème décade l’affranchissement par Dieu
Nous allons nous intéresser à la troisième décade dans lequel le Saint Coran a été révélé ceci illustré par le chapitre 97 du Saint Coran :
« Au Nom de Dieu ; le Clément ; le Miséricordieux
En vérité, nous l’avons révélé en la nuit du destin !
Et qui est-ce-qui te fera connaitre ce qu’est la nuit du destin ?
La nuit du destin vaut mieux que mille mois !
Les anges et l’esprit descendent avec la permission de leur seigneur, chargés de tout ordre
C’est une nuit de paix jusqu’au lever du jour !
Serviteur (servante) d’Allah swt ; mille mois d’adoration correspondent à quatre vingt trois (83) ans et quatre (04) mois d’adoration en une seule nuit ; mieux le guide du musulman y fût révélé (le Saint Coran) d’où toute l’importance des dix dernières nuits du mois de ramadan. Par traditions, les croyants musulmans veillent ces dix dernières nuits à la recherche de la nuit du destin. Aucune précision sur la date de cette nuit n’a pu être révélée. Cependant des pistes nous donnent des indications, notamment les nuits impaires (21ème ; 23ème ; 25ème ; 27ème  et 29ème ) susceptibles d’être la nuit recherchée. A ce propos certaines nations islamiques utilisent alternativement ces dates impaires pour célébrer la nuit du destin.
Par ailleurs, nous constatons que la nuit du 26 au 27 ramadan est plus en plus utilisée par la grande majorité de la ouma islamique pour plusieurs raisons suite commentaires divergents des oulémas. Nous évoquons ici la raison fondée sur la science numérologique du saint Coran ( la somme du support numérologique du titre AL-QADR ou la somme des chiffres composant la sourate 97 + 5 versets + 5 lettres de l’alphabet arabe composant le titre du chapitre + la basmalate=27) ; en tout état de cause, l’hypothèse de veiller les dix dernières nuits, met à l’abris de tout effet incertain.
Les dix dernières nuits sont animées par des actes d’adoration par diverses pratiques tant collectivement qu’individuellement. Pour ma modeste part je te propose ce qui suit, qui certainement s’ajoutera à ta provision.
PRATIQUE
-Prières surérogatoires et séances de dhikr
21ème nuit :8 rakates avec 4 salams ; fatiha + 10 fois iklass par rakat.
Idem : 22è ;23è ;24è ;25è et 26ème nuit.
27ème nuit : 4 rakats avec 2 salams ; fatiha + 25 fois iklass par rakat.
28ème nuit : 6 rakats avec 3 salams ; fatiha + 10 fois( le trône + iklass + kawsar) par rakat.
29ème nuit : 2 rakats avec 2 salams ; fatiha + 20 fois iklass par rakat.
30ème nuit : 12 rakats avec 6 salams ; fatiha + 20 fois iklass par rakat.
NOTA  BENE :Après avoir accompli les nafilas de chaque nuit, observer la séance de dhikr valable pour toutes les 10 nuits de la façon suivante :
 7 fois « ALLAHOU AKBAR » (Grandeur est Dieu)
– 7 fois « LA ILAHA ILA LAHOU » (Point de divinité que Dieu)
– 7 fois « LAM YALID WALAM YOULADI » (IL n’a jamais engendré ; n’a pas été engendré non plus)
– 7 fois le chapitre intégral iklass précédé à chaque fois de basmalate.
– 137 fois (7-30-100) la salate sur le Prophète saw ; formule au choix.
– 10 fois minimum l’invocation ci-après :
« ALLAHOUMA ! INAKA ! AFOU-WOUN ! KARIMOUN ! TOUHEBOUL-AFOUWA !  FA-AFOU-ANA » (Seigneur ; Tu es certes, clément ; Tu aimes la clémence ; soit nous clément Ô Seigneur)
LA ZAKAT AL-FITR
C’est l’aumône purificatrice du jeûne de ramadan à laquelle est soumis tout musulman ayant les moyens de l’offrir.
Elle consiste à offrir environ 3kg d’une denrée alimentaire ( le riz ;le blé ;le mais ; etc.) par personne (du bébé qui vient de n’être au plus âgé de la cellule familiale) et ce, avant la prière de l’aïd-el-fitr (la grande prière de fin ramadan). Elle est destinée aux personnes et aux actions suivantes :
– 1° Pauvres
– 2° Miséreux
– 3° Insolvable (endetté)
– 4° Oeuvres  d’utilité sociale
– 5° Percepteurs de la zakat
– 6° Les coeurs à rallier à l’islam
 PS: On peut donner l’équivalent de la zakat al-fitr en espèce.
De ton serviteur l’esclave soumis dans le sentier d’Allah (swt
El-Hadj Diaby Ibrahima
Puisse Allah swt nous guider vers le meilleur.

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire