François Durpaire, le Blanc qui se faisait passer pour un Noir! (Par Calixthe Beyala)

PARTAGER

Je l’ai vu faire… Se transformer en noir, François Durpaire. Je l’ai vu le blanc, s’inventer des ascendants noirs. Et il est touchant. Et il est risible. Et il est merveilleux de voir que s’il est vrai qu’il y a des noirs qui se disent des blancs, il existe aussi des blancs qui s’inventent des destinées nègres.

D’ailleurs, je l’ai vu le François Durpaire, chez mon coiffeur, tondre ses cheveux lisses, ses cheveux d’européen pour en faire des vaguelettes qui de loin ressemblent à des tresses africaines. Je l’ai vu, il y a de cela une dizaine d’années, se déguiser pour se faire passer pour un noir.

J’avoue que nous sommes la seule communauté où il peut se passer ce genre de choses et nous sommes merveilleux. Il n’y a que chez nous qu’il est possible de voir la descendante et héritière directe des esclavagistes – Françoise Vergès – être la présidente de la mémoire de l’esclavage ! Il n’y a que chez nous qu’un blanc grimé peut prétendre à nous représenter et que personne ne moufte. Il n’y a que chez nous qu’on rencontre une tonne de faux professeurs avec des chairs imaginaires mais qui ont la parole dans les institutions françaises. Je crois qu’il n’y a que chez les noirs que ces absurdités sont possibles… Cherchons donc pourquoi ?

Ceci étant, accueillons donc dans la Communauté Noire, François Durpaire, l’homme qui s’est décrété Noir ! C’est mieux que d’accueillir un noir de naissance, car dans le cas d’espèce, ils ‘agit d’une démarche volontaire, d’un choix de vie !

Calixthe Beyala

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire