PARTAGER
Karim Benzema : «Deschamps a cédé à une partie raciste de la France»

C’est la vengeance de Benzema. Mi-mai, le footballeur français apprenait qu’il n’était pas sélectionné dans l’équipe qui représentera la France à l’Euro 2016, Ce mercredi, dans un entretien publié par le quotidien sportif espagnol «Marca», l’attaquant du Real Madrid estime que Didier Deschamps, sélectionneur de l’équipe de France, «a cédé sous la pression d’une partie raciste de la France».

C’est l’ancien footballeur  Eric Cantona qui avait lancé la polémique la semaine dernière sur un supposé racisme de Didier Deschamps  : «Je ne suis pas surpris qu’il ait utilisé la situation de Benzema (ndlr sa mise en examen dans l’affaire de la sex-tape de Valbuena) pour ne pas le prendre. (…).»  «Une chose est sûre, poursuivait l’ancien international :Benzema et Ben Arfa sont deux des meilleurs joueurs français et ne seront pas à l’Euro. Et pour sûr, Benzema et Ben Arfa ont des origines nord-africaines. Donc le débat est ouvert.»

Didier Deschamps avait refusé de commenter et laissé entendre que l’affaire pourrait aller en justice.

Des propos trés controversés auxquels l’humoriste Jamel Debbouze avait donné un nouvel écho en assénant quelques jours plus tard : «Karim Benzema, et par extension Hatem Ben Arfa, payent la situation sociale de la France d’aujourd’hui».

Benzema, lui, se montre beaucoup plus explicite. Au risque de faire exploser la polémique alors que Didier Deschamps, déjà en difficultés en raison des faiblesses de son équipe, a enregistré ce mardi un nouveau forfait, celui de Lassana Diarra, quelques minutes avant l’annonce de la liste définitive des joueurs français sélectionnés pour l’Euro 2016.

leparisien.fr

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire