PARTAGER
Direction Générale des Impôts : Une plus-value de 30,9 milliards Fcfa enregistrée en cinq mois

C’est la révélation faite par N’cho Claver avant de passer le témoin à Ouattara Abou Sié, nouveau directeur général, nommé après appel à candidature.

Sous la férule Koua Paul et N’cho Claver, les deux directeurs généraux adjoints assurant par alternance l’intérim de Pascal Abinan (rappelé à un poste ministériel), la direction générale des Impôts (Dgi) a fait une réalisation de 768,2 milliards Fcfa sur un objectif de 737,3 milliards Fcfa, soit une plus-value de 30,9 milliards Fcfa. C’est la révélation faite par N’cho Claver avant de passer le témoin à Ouattara Abou Sié, nouveau directeur général, nommé après appel à candidature. C’était ce mercredi 22 janvier à Abidjan-Plateau, en présence du ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat.

Pour cette performance, le taux de réalisation de l’institution est établi à 104,2%.« Comparés aux réalisations à fin mai 2015 qui se chiffraient à 644,3 milliards Fcfa, les recettes de 2016 progressent de 123,8 milliards Fcfa, soit une croissance de 19,2% », a-t-il expliqué.

En outre, sur la période du 1er au 22 juin 2016, les réalisations à mi-parcours sont estimées à 145,646 milliards Fcfa sur un objectif de 208,527 milliards Fcfa, soit un taux de réalisation de 70%. « Ce bilan n’a été possible que grâce au climat social de paix et de cohésion qui a régné dans la maison », s’est justifié N’cho Claver.

Le ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget, Abdourahmane Cissé a adressé une motion spéciale pour les directeur généraux adjoints pour avoir assuré l’intérim dans la symbiose, conduisant à des résultats attractifs. « Après cinq mois de collaboration directe, je puis affirmer aujourd’hui que je suis fier de votre travail et surtout de votre esprit d’élévation, qui a permis à la direction générale des impôts de tenir ses engagements, tant en matière de résultats dans le recouvrement que dans la mise en œuvre des réformes », a-t-il avoué.

Il a aussi mis en lumière les compétences des agents de la Dgi. Car, explique le ministre, sur les 381 candidats au poste de directeurs général de cette institution, les huit premiers étaient issus de la Dgi. «Cela montre que notre administration  regorge du potentiel », a ajouté Abdourahmane Cissé. Qui a appelé ces commis de l’Etat à la « consolidation de la cohésion interne, à l’engagement fraternel et à la pleine conscience de la responsabilité dans l’atteinte des objectifs collectifs ».

Kamagaté Issouf

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire