PARTAGER

Le gouvernement en a profité pour lancer un appel, en cette période de saison des pluies, aux populations afin qu’elles évitent les quartiers précaires et les sites à risques pour préserver leur vie.

Dégradation du cadre de vie: Le gouvernement appelle au civisme des populations

Le Conseil des ministres du mercredi 11 mai a adopté une communication au titre du ministère de la Salubrité relative à l’appel au civisme face à la dégradation du cadre de  vie et du travail.

« Face à la généralisation de cette situation qui dégrade gravement la santé de tous, le gouvernement en appelle au civisme. Cela pour un cadre de vie sain. A cet effet, le conseil a instruit la ministre de la Salubrité urbaine et tous les ministres concernés à l’effet d’intensifier le dispositif répressif et de prendre toutes les mesures appropriées  pour lutter contre l’incivisme et promouvoir un cadre de vie sain », a dit la ministre de la Communication Affoussiata Bamba-Lamine, porte-parole adjointe du gouvernement.

Le gouvernement note qu’en dépit de ses efforts, à savoir les opérations spéciales de salubrité, la construction des ouvrages d’assainissement, des campagnes de sensibilisation et la dotation des mairies en moyens matériels et logistiques de salubrité, « le cadre de vie et l’esthétique des villes et communes se dégradent continuellement du fait des populations qui méconnaissent les règles élémentaires de salubrité et d’assainissement. Et qui font montre d’une totale absence de comportements éco citoyens », relève-t-elle.

Toujours selon elle, la salubrité urbaine est affectée par la reconstitution rapide des dépôts sauvages et des tas d’immondices, le jet systématique sur les voies et plages publiques, les ordures légères des piétons ainsi que les occupations anarchiques des trottoirs. Le réseau d’assainissement est agressé par les connexions sauvages des systèmes d’évacuation des eaux usées des riverains et l’installation des artisans sur les ouvrages qui les détruisent avec des constructions d’édifices privés, les déversements des ordures dans les canaux d’évacuation.

Le gouvernement en a profité pour lancer un appel, en cette période de saison des pluies, aux populations afin qu’elles évitent les quartiers précaires et les sites à risques pour préserver leur vie. « Nous n’avons pas le droit de mettre nos vies en danger. Le Président de la République  et son gouvernement qui ont à cœur le bien-être des populations souhaitent l’implication de tous pour que celles qui vivent dans les quartiers précaires puissent être délocalisées assez rapidement »,  a lancé la ministre Affoussiata Bamba-Lamine.

Ouattara Ouakaltio
Correspondant communal

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire