PARTAGER
Le président ivoirien Alassane Ouattara et Hamed Bakayoko

Le ministre Hamed Bakayoko très sûr et trop confiant: « Personne n’est capable de tenir pendant une journée une position militaire hostile aux loyalistes »

Le ministre ivoirien de la Défense Hamed Bakayoko a affirmé jeudi que « personne n’est capable de tenir pendant une journée une position militaire hostile aux loyalistes », assurant que « la capacité de réaction » de l’armée « sera toujours au rendez-vous », après des tirs mercredi nuit à Abidjan.

« Personne n’est capable de tenir pendant une journée une position militaire hostile aux loyalistes ». Notre capacité de réaction sera toujours au rendez-vous », a relevé M. Bakayoko, face à la presse, après la passation de charges avec son prédécesseur Alain Donwahi.

Mercredi soir, des hommes armés ont attaqué l’école nationale de police (Cocody Est d’Abidjan) qui abrite un détachement du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO) « dans le but de récupérer (des) armes ».

Pour M. Bakayoko, « ce sont des opérations sporadiques pour empêcher le rayonnement de la Côte d’Ivoire ».

En janvier puis en mai, la Côte d’Ivoire a connu des mutineries d’anciens rebelles intégrés dans l’armée qui réclamaient le paiement de primes promises.

Environ 6.000 anciens rebelles « démobilisés », qui n’ont pas été intégrés dans l’armée, ont eux aussi réclamé des primes, sans succès. Quatre d’entre eux avaient été tués en mai lors de l’intervention des forces de l’ordre pour disperser leur mouvement.

Dans la nuit de vendredi à samedi, des militaires ont procédé à des tirs à Abidjan et Korhogo (Nord ivoirien) qui ont fait trois morts et trois blessés.

Trois militaires impliqués dans ces tirs ont été radiés des effectifs des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI).

L’ex-ministre de l’Intérieur Hamed Bakayoko, a été nommé mercredi ministre de la Défense en remplacement de M. Donwahi désormais en charge des Eaux et Forêts.

Alerte info

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire