PARTAGER
Simone Gbagbo appelle les victimes au pardon

Devant le juge, elle a exhorté les victimes à s’inscrire dans le processus de réconciliation. « Je demande aux victimes et à leurs parents de pardonner et de se dépasser », a déclaré Mme Gbagbo.

Le procès de Simone Gbagbo se poursuit toujours au tribunal du Plateau. Elle répond des faits de crimes contre l’humanité.

Devant le juge, elle a exhorté les victimes à s’inscrire dans le processus de réconciliation. « Je demande aux victimes et à leurs parents de pardonner et de se dépasser », a déclaré Mme Gbagbo.

L’épouse de Laurent Gbagbo s’est défendue de n’avoir pas organisé la répression de la marche sur la Rti du 16 décembre 2010. « Je n’ai rien à voir avec le dispositif sécuritaire mis en place pour empêcher cette marche. Le Front populaire ivoirien (Fpi) n’a rien à voir également avec cela », a-t-elle expliqué.

Simone Gbagbo, face aux nombreuses accusations dont elle est victime, a soutenu qu’elle est  »triste et révoltée ».

Signalons que pour ce procès, les premiers témoins sont en cours d’audition.

Le jugement de Simone Gbagbo dans le cadre des assises a débuté le 9 mai 2016. Elle est l’accusée principale de cette session qui enregistre aussi l’audition des membres du commando qui a attaqué le 16e arrondissement dans la commune de Yopougon. Ces derniers, au nombre de six, ont été condamnés par la justice ivoirienne.

Diomandé Mémoué
Correspondant communal Fratmat

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire