PARTAGER
Mamadou Bamba, Directeur Général de Orange Côte d`Ivoire Télecom
Mamadou Bamba, Directeur Général de Orange Côte d`Ivoire Télecom

Orange: Mise initiale : 100 millions de F CFA

Orange Côte d’Ivoire-Telecom, la filiale ivoirienne du groupe français de télécommunications, lancera cette année un fonds d’investissements pour donner des opportunités de financement aux start-up locales. Mise initiale : 100 millions de F CFA (152 000 euros).

« Nous démarrons avec un fonds doté d’un montant de 100 millions de F CFA. Ce fonds fonctionnera comme une sorte de garantie pour des emprunts bancaires des fondateurs de start-up » , a expliqué Mamadou Bamba, le directeur général d’Orange Côte d’Ivoire Telecom qui n’exclut pas de doubler ou tripler le montant de ce fonds au cours des prochaines années.

Leader sur le marché ivoirien avec 11 millions d’abonnés et 599 milliards F CFA de chiffre d’affaires en 2015 (abonnements mobile et fixe cumulés), Orange détient 53% du chiffre d’affaires de tout le secteur de la téléphonie.

Accélérer sur la banque mobile

Orange envisage de consolider cette position, puis d’accélérer sa stratégie de développement en misant notamment sur l’e-commerce. « Nous sommes actionnaires d’Afrimarket et de Africa Internet Group avec pour objectif de capitaliser quelques actifs tels que l’offre de paiement marchand Orange Money comme moyen de faire des achats de biens et services via le web et le mobile », a poursuivi Mamadou Bamba qui a révélé que son entreprise détient environ 4,3 millions d’utilisateurs du mobile banking. Ce chiffre atteignait les 3,5 millions d’abonnés en avril 2015.

Un objectif qui sera facilité par la récente obtention auprès de la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) de trois agréments pour devenir établissement émetteur de monnaie électronique au Sénégal, au Mali et en Cote d’Ivoire. Le groupe français avait également obtenu un agrément similaire auprès de la Banque centrale de la Guinée.

Bouclage de l’acquisition d’Airtel au Burkina en juin

En termes de développement régional, Orange espère réaliser le bouclage de son opération d’acquisition de Bharti Airtel au Burkina Faso en juin. Stéphane Richard, le PDG d’Orange, avait dévoilé en janvier qu’un accord allait être trouvé avec l’indien Bharti Airtel pour l’achat de deux opérateurs de téléphonie mobile, au Burkina Faso et en Sierra Leone.

Une fois l’accord des autorités de régulation obtenu, les filiales du Burkina Faso et du Liberia seront rattachées à Orange Côte d’Ivoire. La licence de Bharti Airtel a été transférée le 24 mai par les autorités burkinabè à Orange. Reste désormais l’étape de l’Union Economique et Monétaire des États de l’Afrique de l’Ouest (Uemoa).

Les prochains défis demeurent la finalisation du processus de fusion d’Orange et de Côte d’Ivoire Telecom, toujours en cours, sur laquelle un protocole d’accord a été signé le 28 avril. Après fusion, le capital de Côte d’Ivoire Telecom repartirait l’actionnariat à 73% pour le groupe Orange, 15 % pour l’État et environ 12% pour Sifcom, propriété de la famille Billon.

Baudelaire Mieu JA

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire