PARTAGER
Auguste Mirémont (superviseur CEI) annonce la date du référendum constitutionnel pour le 30 Octobre

Le référendum constitutionnel devra se tenir le 30 octobre, selon les prévisions de la Commission Electorale Indépendante (CEI), a annoncé jeudi à Agboville, Augustin Sévérin Mirémont, superviseur régionale de la CEI pour les régions de l’Agnéby-Tiassa et de la Mé, lors d’une réunion d’information, pour le lancement de la révision de la liste électorale.  » Nous prévoyons le référendum pour le 30 octobre », a indiqué Auguste Mirémont, précisant que la CEI envisage la fin des opérations de publication de la liste provisoire, de révision, de gestion du contentieux, de correction le cas échéant, et de publication de la liste électorale définitive, dans la première semaine du mois d’octobre.

«  Nous prévoyons le référendum pour le 30 octobre », a indiqué Auguste Mirémont. Il  précisa ensuite que la CEI envisage la fin des opérations de publication de la liste provisoire, de révision, de gestion du contentieux, de correction le cas échéant, et de publication de la liste électorale définitive, dans la première semaine du mois d’octobre.

« Nous commençons le samedi 25 juin, et la révision durera un mois et il n’y aura pas de prorogation », a averti le superviseur régional. Il a  affirmé qu’en cas de prorogation, la CEI court le risque d’être fors-clos, pour les législatives, étant entendu que, l’organisation du référendum décidé par le chef de l’Etat, est prévu pour se tenir avant l’élection des députés.

En ce qui concerne la sous-préfecture et la commune d’Agboville, Sept centres fixes sont identifiés et prévus pour enrôler les personnes. Le préfet d’Agboville, Bako Privat, pour qui cette révision de la liste électorale, a décidé de tout faire pour que ce référendum se déroule bien dans sa localité. Pour lui, ce scrutin revêt un enjeu certain, vu qu’il s’agit d’élections locales, où électeurs et candidats sont sur place.

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire