27 C
Abidjan, ci
dimanche, novembre 19, 2017
Accueil Economie

Côte d’Ivoire: la réalité de la dette publique

PARTAGER

« La grogne et les tensions sociales signifient que pour les travailleurs et les Ivoiriens en général, il n’y a pas de prospérité, de croissance mais paupérisation et misère », a indiqué Pascal Affi N’guessan.

Si les leviers de la croissance actuelle sont l’endettement et les infrastructures dont tous les ressorts proviennent de l’étranger, même une croissance à quatre chiffres ne profitera pas aux citoyens et l’avenir est hypothéqué, estime Affi.

La tendance à l’endettement effréné, a-t-il poursuivi, se confirme fortement lorsqu’on analyse les ressources budgétaires de l’exercice 2016. Les ressources d’endettement se chiffrent à plus de 2000 milliards F CFA soit 40% du budget. Pour Affi l’avenir des ivoiriens est « entre les mains de l’extérieur ».

Les chiffres de la Direction de la Dette Publique

Selon le rapport de la Direction de la Dette Publique publié le 30 juillet 2015, la dette de la Côte d’Ivoire s’élève à 7 077,55 milliards (Chiffres arrêtés à fin juin 2015). Elle comprend 3 895,43 milliards de  dette extérieure et 3 182,12 milliards de dette intérieure. Ce stock de dette correspond à 37,56 % du PIB. .

L’Etat de Côte d’Ivoire a honoré tous  ses  engagements  au  titre  du  service  de  la  dette  extérieure selon la Direction de la Dette publique. « En  conséquence,  aucun  arriéré  n’est à signaler », précise-t-elle.

Quant à la dette intérieur, les  arriérés  accumulés,  après  le  traitement  de  la  dette  vis¬à-vis  de  la  BCEAO,  ressortent  à  47,66 milliards. Ils concernent la Banque Nationale d’Investissement (BNI (24,02 milliards), les entreprises publiques (3,97 milliards)  et divers titres matérialisés (19,66 milliards).

Julien Appia

lessentiel.ci

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire