Accueil Société

Côte d’Ivoire: fin de stage de resocialisation pour 345 enfants en difficulté avec la loi

PARTAGER
Côte d’Ivoire: fin de stage de resocialisation pour 345 enfants en difficulté avec la loi
Côte d’Ivoire: fin de stage de resocialisation pour 345 enfants en difficulté avec la loi

Côte d’Ivoire: fin de stage de resocialisation pour 345 enfants en difficulté avec la loi

Quelque 345 enfants mineurs en difficulté avec la loi ont reçu, vendredi, à M’Bahiakro (352 km au Centre-Est d’Abidjan) leurs attestations au terme de six mois resocialisation au centre de Ouokoukro (environ 5 km de M’Bahiakro), lors d’une cérémonie présidée par les ministres Hamed Bakayoko (intérieur et sécurité) et Mariatou Koné (Femme, protection de l’enfant et solidarité)

‘’Chers enfants avec ma collègue Mme la ministre Mariatou Koné nous sommes venus d’Abidjan pour vous voir, pour assister à votre sortie parce qu’on vous aime, parce que le président Alassane Ouattara vous aime’’,  s’est exprimé M. Bakayoko,  ajoutant que  ‘’ce qui se passe aujourd’hui est très important, c’est la seconde chance’’ que le gouvernement et la société vous donne ‘’parce que vous avez eu des problèmes graves mais grâce à ce programme avec le soutien de vos parents, aujourd’hui votre vie répare à zéro’’.

En outre, a poursuivi le ministre d’Etat Hamed Bakayoko à l’endroit des 345 pensionnaires sortants du centre de resocialisation de Ouokoukro ‘’ne croyez pas que votre vie c’est que la violence, la drogue et la bagarre. Il faut que chacun de vous considère cette seconde chance, il ne doit pas s’amuser avec, il ne doit pas la rater’’ car la drogue tue, les bagarres et la violence anéantissent. Tu peux tomber mais le plus important c’est de se révéler’’.

Aux nombreux parents présents à cette cérémonie de fin de stage, M. Bakayoko a dit compter sur leur encadrement pour la réussite de ce programme.

‘’A la faveur de la journée de l’enfant Africain organisée chaque année le 16 juin, je m’adresse à vous qui avez maintenant une deuxième chance et un nouveau départ’’, a souligné pour sa part, la ministre de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité, Pr Mariatou Koné.

‘’Vous allez regagner vos familles respectives après six mois d’apprentissage. Ce serait pour vous l’occasion de montrer que vous êtes des hommes nouveaux, travailleurs, respectueux des lois de la communauté. L’avenir est devant vous, relevez-vous et continuer de lutter pour une vie meilleure (…) Fuyez la violence, le vol, la consommation de drogue et d’alcool’’, a-t-elle conseillé.

Auparavant, le porte-parole des 345 pensionnaires sortants, Arouna Koné a demandé pardon ‘’à la nation ivoirienne pour les torts causées’’. ‘’Ce projet nous a été bénéfique car après six mois dans ce processus de resocialisation nous pouvons rassurer la nation entière que nous avons changé. Vous pouvez dire à la Côte d’Ivoire et au président de la République Alassane Ouattara que nous sommes redevenus des enfants exemplaires, remplis de bonnes valeurs morales et civiques’’, a rassuré le jeune Koné.

A ce jour, sur 1000 attendus, 664 mineurs en difficulté avec la loi majoritairement âgés de 12 à 17 ans ont été inscrits sur la liste des pensionnaires du centre de resocialisation de Ouokoukro où ils ont reçu plusieurs séries de formation dont entre autres des campagnes de sensibilisation au civisme et à la citoyenneté, et des séances d’initiation au métier de leur choix.

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire