PARTAGER

Abidjan (Côte d’Ivoire) – L’opération de remboursement du ‘’trop-perçu’’ sur les factures d’électricité de janvier dernier a commencé, lundi, dans les agences de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

L’effectivité de cette opération de remboursement fait suite aux instructions données le vendredi 13 Mai dernier par le Premier ministre Daniel Kablan Duncan à la CIE à l’effet de rendre publiques les modalités d’application des décisions prises par le gouvernement, relativement à l’ajustement tarifaire du prix de l’électricité.
Ces décisions concernent l’annulation de la hausse tarifaire de 5% du mois de janvier 2016, le remboursement des paiements effectués au-delà de 10% dû à l’effet tarif pour les clients « basse tension », sur la période de Juillet 2015 à Mars 2016.

Le remboursement des paiements effectués par les clients industriels, au titre du changement de la plage horaire, à compter de janvier 2016 et le remboursement des paiements effectués au-delà de 10% dû à l’effet tarif, pour les clients industriels sur la période de Janvier à Mars 2016 sont également au nombre des décisions prises.
Les remboursements des abonnés en Basse Tension (domestiques et professionnels) se font sous forme d’avoirs, déterminés conformément aux décisions annoncées.

Pour les abonnés ayant déjà payé toutes leurs factures sur la période, de Juillet 2015 à Mars 2016, leurs avoirs sont inscrits sur leur prochaine facture à venir; le montant de cette facture ayant déjà tenu compte de ces avoirs.

S’agissant des abonnés, ayant en leur possession une facture non encore réglée à ce jour, les avoirs sont portés à leur connaissance au moment du règlement, de sorte qu’ils n’auront à régler que le solde.

Dans le cas des paiements en agences, les montants des avoirs sont mentionnés sur la facture rééditée à un guichet dédié. Le client n’aura qu’à payer le nouveau montant de la facture, déduction faite de ces avoirs.

Dans le cas des paiements électroniques (45% des transactions de paiements) : les montants des avoirs et du solde à payer, sont indiqués de façon électronique sur le compte client. Pour ces abonnés, une facture physique leur sera éditée en leur agence.
En ce qui concerne les abonnés qui sont au prépaiement, sur les 170 000 abonnés, 28% uniquement sont concernés par la mesure, les autres étant au tarif social et le tarif social n’a pas été concerné par l’ajustement tarifaire.

Pour ces clients, l’avoir déterminé est converti en énergie et crédité sur leurs prochains achats à partir du 1er juin 2016.
Les dates limites de paiement qui ont déjà été reportées du 4 au 17 mai 2016, sont de nouveau reportées au 31 mai 2016, afin de permettre à tous les clients concernés de procéder à leurs règlements de factures en toute tranquillité, annonce la CIE.

Le remboursement pour les abonnés en moyenne et haute tension est également effectif. Pour les 5000 clients industriels, les remboursements se font sous forme d’avoirs, déterminés conformément aux décisions annoncées; c’est-à-dire, le remboursement au titre du changement des plages horaires à compter de janvier 2016 et/ou remboursement des paiements effectués au-delà de 10%. Les avoirs sont positionnés sur les factures du mois de Mai 2016.

Pour ce segment de clients, un traitement individualisé est mis en œuvre notamment à travers des rencontres, des appels téléphoniques, des courriers, etc. Quant à l’opération de modification des plages horaires, elle nécessite un réglage effectif des équipements de mesure chez chacun des 5000 clients répartis sur le territoire national, précise la CIE, ajoutant que « cette opération durera 3 mois, à compter du 1er Juin 2016 ».

Pendant cette période, les factures émises sont manuellement retraitées pour annihiler l’effet « plage horaire». Ce traitement est mentionné sur chacune des factures concernées, en vue de permettre au client de suivre l’évolution de la prise en compte de la mesure.

Il convient de noter que pour les clients industriels, la date limite de paiement des factures du mois d’Avril 2016 est reportée au 7 juin 2016.
Les factures d’électricité de Janvier ont connu une hausse que le Président Alassane Ouattara a qualifiée  »d’injuste », ce qui a motivé sa décision du dimanche 1er Mai lors de la fête de travail, d’annuler le « trop perçu » par la CIE.

Il avait également invité la Compagnie ivoirienne d’électricité à corriger ces factures qui ont suscité beaucoup de mécontentements au sein de la population.

APA

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire