PARTAGER

L’inscription des pays africains francophones dans un processus de consolidation démocratique témoigne des importants progrès accomplis ces dernières années sur cette voie. Cependant, comme l’illustre la récurrence des crises électorales, l’expérience demeure encore fragile. En effet, l’exacerbation des conflits sociopolitiques antérieurs aux élections lors de leur déroulement, conduit parfois à des irrégularités électorales ou des fraudes électorales. L’intensification des conflits sociopolitiques lors des élections présidentielles est donc l’une des principales causes des crises électorales dans certains pays d’Afrique subsaharienne francophone. La prévention des crises électorales, et surtout l’enracinement de la démocratie électorale, doivent, par conséquent, et en dépit de ces conflits sociopolitiques, s’appuyer sur une véritable culture démocratique parfois défaillante.  Lisez l’intégralité de ce Policy Brief.

Auteur: Ghislain AKPO

Docteur en droit public, Ghislain AKPO a soutenu une thèse de doctorat, en 2015, portant sur les rapports entre les juridictions constitutionnelles et les crises électorales en Afrique subsaharienne francophone. Il a assuré des enseignements de droit à l’Université de Bordeaux et projette d’en dispenser en Afrique.

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire