PARTAGER

1. Le 17 mai 2016 s’est tenue à Paris la première journée du Groupe Consultatif pour la mobilisation des ressources nécessaires au financement du Plan National de Développement (PND 2016-2020).

2. Ce Groupe Consultatif a été organisé par le Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire en partenariat avec la Banque Mondiale et l’appui des Partenaires techniques et nanciers bilatéraux et multilatéraux.

3. La cérémonie d’ouverture a été placée sous la Présidence de Monsieur Daniel Kablan DUNCAN, Premier Ministre, Ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, Représentant Monsieur Son Excellence Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire. Elle s’est tenue en présence de Monsieur André VALLINI, Secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie, de Monsieur Makhtar DIOP, Vice Président de la Banque Mondiale et des hauts représentants des institutions multilatérales et bilatérales, la société civile nationale et internationale.

4. Dans son allocution d’ouverture, le Premier Ministre a remercié le Président du Groupe de la Banque Mondiale Mr. Jim Yong Kim d’avoir accepté que son institution apporte une nouvelle fois son appui aux préparatifs et à l’organisation de ce Groupe Consultatif après celui de décembre 2012 qui a été une réussite. Il a en outre remercié les autorités françaises pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé ainsi qu’à sa délégation. Il a enn exprimé sa profonde gratitude à tous les partenaires bilatéraux, régionaux et multilatéraux ainsi qu’au secteur privé qui ont tenu à répondre à cette invitation.

5. Monsieur le Premier Ministre a salué les partenaires de la Côte d’Ivoire pour leur important appui à la mise en oeuvre du PND 2012-2015. L’intérêt que manifestent nos partenaires au développement ainsi que les investisseurs, est un signe important de conance dans la vitalité retrouvée de la Côte d’Ivoire.

6. L’exécution du PND 2012-2015 a été un succès à bien des égards. L’économie a repris la voie d’une croissance forte et durable avec le soutien des partenaires au développement. La Côte d’Ivoire a rejoint le peloton de tête des pays à forte croissance dans le monde avec un taux annuel moyen de croissance du PIB réel de 9 %.

7. Le PND 2016-2020, qui tire les leçons de la mise en oeuvre du PND 2012-2015, a pour ambition de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020. Le taux de croissance devrait atteindre 8,8% en moyenne dans un cadre macroéconomique stable. La nouvelle stratégie reposera sur la transformation structurelle de l’économie. La croissance sera forte, équitable, solidaire, créatrice d’emplois surtout pour les jeunes et respectueuse du genre et de l’environnement. La réduction de la pauvreté et une meilleure redistribution des fruits de la croissance, surtout pour les plus défavorisés et les plus vulnérables sont également un pilier de cette nouvelle vision dont les grandes orientations ont été dénies par Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République .

8. Le PND 2016-2020 consacre l’industrie comme un des piliers de la transformation structurelle de l’économie en mettant l’accent sur : (a) la densication et la diversication de l’appareil productif industriel en capitalisant sur les avantages comparatifs de la Côte d’Ivoire ; (b) l’amélioration du taux de transformation des matières premières ainsi que le développement de chaînes de valeurs complètes notamment des lières agricoles et ; (c) le développement du capital humain.

9. A travers la mise en oeuvre du PND 2016-2020, le Gouvernement compte poursuivre les réformes structurelles et sectorielles de grande ampleur pour permettre à la Côte d’Ivoire de rejoindre à l’horizon 2020 les 50 premiers pays du monde en matière de climat des aaires selon le classement « Doing Business » de la Banque mondiale et gurer dans le groupe de tête des pays africains en ce qui concerne la bonne gouvernance et la transparence dans la gestion des ressources publiques. Le pays a aussi pour ambition de gerer parmi les pays africains les mieux placés dans l’indice du Développement Humain du PNUD.

10. Le Gouvernement ivoirien continuera de faire du secteur privé, l’acteur privilégié de la transformation structurelle de l’économie et de la croissance. Les nancements privés et les Partenariats Public-Privés (PPP) contribueront à la réalisation des investissements privés prévus dans le PND.

11. Après la cérémonie d’ouverture et le mot introductif de Monsieur Daniel Kablan DUNCAN, Premier Ministre, Ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, les travaux du Groupe Consultatif se sont poursuivis par des présentations sur le PND 2016-2020, le contexte mondial, la situation macro-économique de la Côte d’Ivoire et les perspectives de croissance, la transformation structurelle de l’économie dans la perspective de l’émergence à l’horizon 2020, la gouvernance et la décentralisation, la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODDs), l’investissement dans le développement humain et le progrès social, la redistribution des fruits de la croissance, la consolidation et le renforcement d’un partenariat exemplaire.

12. Le montant total des investissements à réaliser sur la période 2016-2020 s’élève à 30 000 milliards de FCFA (soit 60 milliards de dollars) dont 11 284 milliards de FCFA (22,5 milliards de dollars) pour les investissements publics et 18 716 milliards de FCFA (37,5 milliards de dollars) pour les investissements privés.

13. Dans le cadre du PND 2016-2020, le besoin de nancement destiné à l’investissement public est de 4 425,2 milliards de FCFA (8,8 milliards de dollars) à mobiliser au cours de la première journée du Groupe Consultatif.

14. Le montant total des nancements annoncés par les bailleurs de fonds s’élève à 15,4 milliards de dollars dont 12,7 milliards de dollars de nouveaux nancements et 2,7 milliards de dollars de nancements acquis.

15. Dans leurs interventions préliminaires, les représentants des partenaires extérieurs ont salué l’initiative du Gouvernement de la Côte d’Ivoire pour l’organisation de ce Groupe Consultatif et les résultats impressionnants réalisés ces quatre dernières années malgré un contexte international morose. Ils ont également invité la communauté internationale et le secteur privé à accompagner la Côte d’Ivoire à travers des investissements innovants et structurants, notamment pour l’aider à réaliser les ODDs. Ils ont réitéré leur disponibilité à soutenir la mise en oeuvre du PND 2016-2020 tout en soulignant l’importance de renforcer le mécanisme de suivi de sa mise en oeuvre.

16. Les intervenants ont apprécié la qualité des documents présentés et ont adhéré globalement à la stratégie du nouveau PND. Ils ont souligné, par ailleurs, les dés auxquels le Gouvernement devrait faire face notamment sur la bonne gouvernance, le renforcement des capacités de l’administration publique, le climat des aaires, le choix judicieux de projets structurants pour la réduction de la pauvreté. Les partenaires au développement ont réarmé leur engagement à soutenir la mise en oeuvre et le nancement du PND 2016 2020 et à participer activement au renforcement de la coordination et l’harmonisation de leurs interventions.

17. Le Gouvernement de Côte d’Ivoire tient à remercier chaleureusement tous les participants pour l’intérêt accordé à cette importante rencontre et pour les engagements pris pour le nancement du PND 2016-2020.

Fait à Paris, le 17 Mai 2016

Groupe consultatif

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire