PARTAGER

Voici la communication intégrale de l’Union des Soroïstes (UDS) lors de la Rentrée politique

– Messieurs les députés,

– Honorables invites en vos rangs grades et qualités,

– Messieurs les chefs coutumiers et chefs religieux, militantes et militants,

Tout attroupement d’êtres humains est déjà en soi un évènement. Et lorsque cela se fait autour d’un objectif précis et noble, cela prend l’allure d’une fête. Je vous dis tous aujourd’hui que vous êtes en fête. Car ce n’est guère banal de réunir tous ensemble en un même lieu un si brillant cocktail d’éminentes personnalités, formant en quelque sorte une seule entité, celle de réaliser ce que le Président Léopold Sedar Senghor appelle une osmose… (applaudissements)

Nous disons merci ; sincèrement merci au digne et distingué représentant du Président du Président de l’Assemblée nationale, le ministre Méité SIndou pour l’occasion qu’il nous offre de pouvoir saluer avec solennité le Président Soro Kigbafori Guillaume. Nous remercions aussi nos illustres hôtes, qui nous permettent de saluer à travers eux avec sincérité et vigueur le vaillant peuple de Côte d’Ivoire. Nous sommes heureux d’avoir ce contact direct avec vous. Nous sommes heureux car nous savons que toute la civilisation universelle, toutes les valeurs dont sont fiers les peuples résident dans l’acte de communication entre homme et homme et entre peuple et peuple. C’est vrai que l’homme fait partie d’un peuple mais chaque peuple est une partie de l’humanité. La Côte d’Ivoire dans son histoire a connu une éclipse, celle qu’a représentée l’année 2010. Nous étions à peine une quinzaine de personnes de conscience politique différente, de diverses religions, qui avions pris la décision de transposer ce qui nous différenciait et nous unissait, dans les structures d’un mouvement qui avait un contenu national. C’est le Président français, François Mitterrand au Palais de l’Assemblée nationale, qui disait que ‘’l’incertitude est la pire des tortures’’. Ainsi, après six mois nous avons fait une analyse objective et subjective des différents piliers qui constituent la République de Côte d’Ivoire, présidée par un homme d’une dimension exceptionnelle, un bâtisseur, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, que nous saluons que nous aimons et que nous chérissons (applaudissements nourris).

Mais de cette étude, à l’unanimité nous avons constaté qu’il y avait un pilier de la République qui avait une particularité par rapport aux autres. Parce que dans sa constitution, se trouve enfoui huit consciences : une conscience historique, une conscience politique, une conscience économique, une conscience militaire, une conscience législative, une conscience Républicaine, une conscience sociale et une Conscience culturelle ; en un mot la conscience humaine (acclamations + cris de joie). Comme disaient nos cousins les romains, rendons à César ce qui est à César ! Et ce pilier n’est autre que le Président de l’Assemblée nationale, SEM. Soro Kigbafori Guillaume (applaudissements nourris). C’est cette vie de pauvreté chez les gens intelligents, non ! C’est ce qu’aura représenté sur l’échelon de la pensée universelle à travers ses actes et ses actions, c’est cela qui se confond avec Soro Guillaume. Et donc faire le choix de cet homme, nous avons donné à notre groupement l’Union des Soroïstes en prenant dans nos armoiries comme couleur l’Orange et le Vert, signifiant l’éveil des consciences pour un lendemain meilleur. Nous avons pris comme devise la sagesse parce que nous savons que M. Guillaume Soro est un jeune qui a la force et l’abnégation de son Excellence Alassane Ouattara et la sagesse d’Henri Konan Bédié, c’est une dualité exceptionnelle. Nous avons pris, pas un train, mais le TGV de la Paix qui marche sur les rails du Pardon et de la Réconciliation nationale. Nous sommes organisés en fonction, non seulement de nos objectifs, de ce que nous voulons réaliser mais nous sommes conscients que ce qu’il faut à l’aube, c’est choisir mais chaque choix a ses implications. Et la logique exige une parfaite harmonie entre le choix qu’on fait et donc les démarches qu’on fait en vue de sa réalisation. L’Union des Soroïstes est structurée comme suit : le Bureau Exécutif national (BEN) qui est le verbe et la coordination qui est l’action. Le Bureau Exécutif national est divisé en trois échelons du pouvoir. Au sommet, le Présidium constitué du Président et des vice- Présidents. Au centre le secrétariat général avec le secrétaire général et les secrétaires généraux adjoints, et à la base les commissions. Le Bureau Exécutif national est l’organe suprême de décision. Sa particularité, c’est d’être collégial à travers les commissions. Car pour moi, la lutte des idées m’est chère. La contradiction est l’essence même de la vie.

La coordination générale est aussi divisée en trois échelons : à la base, les coordinations primaires, au centre les coordinations secondaires, et au sommet les coordinations communales et sous – préfectorales.

Un écrivain français connu dans le monde entier, M. La Fontaine donnait une signification sur la vie. Il déclarait ceci : « la vie est ce qu’on apprend à l’école » et nous devons tirer profit de cette pensée en comprenant la valeur de la souveraineté et de la dépendance économique. La nécessité de l’homme pour qu’il soit homme, c’est d’être responsable de sa vie, c’est la dignité exprimant cette responsabilité. C’est pourquoi chers frères et chères sœurs, ne soyez pas étonnés, si à l’union des Soroïstes, notre économie repose sur nos cotisations et la vente de nos produits. Chaque membre du Bureau Exécutif cotise mensuellement 10 000 FCFA. Nous devons verser des cotisations exceptionnelles. Parfois nous faisons au sein de l’Union des Soroïstes des emprunts obligataires sans intérêt pour atteindre nos objectifs (applaudissements). Nous vendons nos tricots, nos casquettes, nos badges pour avoir un peu d’argent pour pouvoir fonctionner. En choisissant cette économie, nous avons choisi la dignité. Et pour nous, la dignité est une conquête, elle ne se donne pas. La dignité exprimant la responsabilité de l’homme face à la vie nous tacherons de rester digne, cela ne nous donne pas une densité quelconque, non ! Elle montre tout simplement le sentiment de l’Africain.

Au niveau de l’implantation, en deux ans et demi, nous sommes 18 000 membres, hommes et femmes physiques ayant pris sa carte de membre. Et que celui qui ne m’aime pas, je lui donne le droit d’aller consulter nos données de base. Je lui donne ce droit.

Au cours de notre trajectoire, nous avons aussi posé certaines actions sociales. Nous avons fait des dons de vêtements à la Caritas et dans les maternités. Nous faisons aussi la distribution des kits alimentaires aux masses déshéritées. Nous avons peint une école primaire à Marcory – Aliodan ; nous avons offert le dépistage gratuit du diabète et de l’AVC ; nous avons participé à la construction de centres de santé communautaires à Port-Bouet, etc.

Nous avons parlé de beaucoup de choses et peu de chose. Mais au fait, qu’est-ce que le soroïsme ? Qu’est-ce que le « isme » collé à « Soro » ? Le soroïsme, c’est un label ; le soroïsme, c’est une idéologie ; le Soroïsme c’est un système de pensée qui ne peut être remis en cause. Le soroïsme, c’est une doctrine. Elle dépasse la dimension singulière de l’homme Soro Guillaume. Je vous dirais que la pensée politique de M. Soro Guillaume est imprégnée de la philosophie de Confucius, de la vertu d’humanité qui souffle dans sa maxime à savoir, « se mettre au service d’autrui ». Etre Soroïste, c’est se mettre au service d’autrui pour un bonheur collectif ; se mettre au service de la Réconciliation nationale, c’est cultiver la paix. Et c’est pourquoi je dis, l’houphouëtisme est l’inducteur et le soroïsme est l’induit (applaudissements).

C’est pourquoi, je ne peux pas comprendre comment on peut être houphouëtiste et ne pas aimer le soroïste, et comment on peut être soroïste et ne pas aimer l’houphouetiste. Parce que de façon inéluctable, le soroïsme finira par l’houphouetisme. Et c’est pourquoi, l’Union des soroïstes et celle d’aujourd’hui ne sont plus séparées que par des différences de degré mais par des différences de nature. Hier, elle était un mouvement de soutien ; aujourd’hui, en plus d’un mouvement de soutien, elle devient un mouvement de Réconciliation nationale.

La vie de M. Soro Guillaume se confond à celle de la Côte d’Ivoire. Secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), il s’est mis au service des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire ; Secrétaire général des Forces nouvelles, il s’est mis au service de toutes les populations ivoiriennes éprises de Paix et de Liberté ; Premier ministre du Président de la République, SEM. Alassane Ouattara, il s’est mis au service de la démocratie et du pouvoir Républicain. Aujourd’hui, Président de l’Assemblée nationale, il se met au service du Pouvoir Législatif, et plus, il se met au service du Pardon et de la Réconciliation nationale.

Nous, nous voulons lui ressembler en apportant à son action politique, toute la ferveur de notre foi et de notre âme. Mais la science politique diffère de la science mathématique où 2+2 font 4. En science politique, 2+2 ne font pas forcement 4. Pourquoi ? Parce que la science politique est un système à géométrie variable, axé sur l’homme et ses besoins, où le courage, la volonté et l’efficacité jouent un rôle important. C’est le Président américain John Fitzgerald Kennedy qui déclarait : « le chemin du courage est solitaire ». Il exprimait l’angoisse métaphysique de l’homme politique face à son avenir. Mais un autre, un grand écrivain américain nommé Washington déclare que « le véritable mérite es actif, il ne reste pas longtemps caché ».

Si cette pensée est sous-jacente à toute dialectique et à toute méthodologie, ne soyez pas étonnés du parcours de ce grand homme qui est Soro Kigbafori Guillaume (applaudissements). En 2003, il a 31 ans, il est ministre de la Communication sous Son Excellence Laurent Gbagbo ; à 35 ans, il est ministre de la Reconstruction nationale et de la Réinsertion des Victimes de guerre, sous M. Laurent Gbagbo. Il a encore 35 ans lorsqu’il devient Premier ministre sous SEM. Laurent Gbagbo. A 38 ans, il est Premier ministre, ministre de la défense sous Son Excellence M. Alassane Ouattara. A 40 ans, il est député de Ferkessédougou, Président de l’Assemblée nationale. A 44 ans, il est député de Ferkessédougou et en 2017, à 45 ans il redevient Président de l’Assemblée nationale (applaudissements nourris)

(…) Pour nous qui croyions en Dieu, disons que l’histoire de chaque homme comme l’histoire de chaque peuple s’écrit par un homme Divin appelé Dieu. L’homme n’est que, acteur de son histoire. Mais, ceux qui ne croient pas en Dieu pensent que l’homme même écrit son histoire, donc ils sont artisans de leur histoire. Mais toujours est-il que l’homme a toujours une histoire. Mais à l’Union des Soroïstes, nous disons que même si M. Soro n’aurait pas été né, Dieu aurait placé son histoire et son histoire l’aurait attendu. C’est celle d’un homme simple, c’est celle d’un homme sincère, c’est celle d’un homme qui n’a aucun complexe ; c’est celle d’un homme qui n’a aucune rancune avec qui que ce soit. C’est celle d’un homme qui n’a jamais mis en avance, ni sa personne, ni ses intérêts. C’est celle d’un homme qui veut se mettre au service de la Réconciliation sur la base de légalité et de la dignité.

Retenez de lui que c’est un homme qui a la Grace car il a une double paternité, celle de son Excellence Henri Konan Bédié qui a occupé les hautes fonctions de Président de la République et encore de SEM. Alassane Ouattara qui occupe les fonctions de Président de la République. Il tachera d’être digne, il tachera de faire en sorte qu’ils soient fiers de lui.

Sur le plan politique, l’Union des Soroïstes à la campagne référendaire pour le OUI de la Constitution. Alors que cette nouvelle Constitution était un peu équivoque, car pour nous au niveau de la stratification des classes, nous pensions que nous descendions sur l’échelon mais lui, nous a dit « non, faire cela serait indigne et je vous demande de voter le OUI ». C’est un grand homme.

L’Union des Soroïstes n’appartient à aucun parti politique. Nous nous réclamons simplement de Guillaume Kigbafori Soro (applaudissements). Nous, nous le disons et nous reconnaissons que M. Guillaume Kigbafori Soro a sa coresponsabilité dans l’élection de M. Alassane Ouattara et par conséquent, nous soutenons Alassane Ouattara. Nous, vous disons que M. Soro Kigbafori Guillaume, si vous ne le savez pas, est au RDR. Nous, nous soutenons le RDR. Nos positions sont des positions rationnelles et non passionnelles. Nous ne sommes pas pascaliens mais nous sommes cartésiens. Si vous le mettez à l’opposition du pouvoir et non dans l’opposition, nous tous, nous partirons à l’opposition du pouvoir. Si vous le mettez là où il doit être, nous irons ensemble tous là où il doit être. Parce que son destin et notre destin à partir d’aujourd’hui ne font que UN (acclamations).

Nous irons partout, dans tous les hameaux pour la Réconciliation nationale prônée par ce grand homme qui a une vision que nous n’avons pas. Le Slogan 2017 « Un village, une coordination soroïste ». D’ici décembre, nous devons atteindre le nombre de 100 000 militants.

Voilà M. le représentant du Parrain, la signification que nous accordons à cette rentrée politique, de nous adresser à nos illustres personnalités venues de tous les milieux. Nous vous disons encore Merci. Nous vous disons, jugez-nous pour ce que nous sommes et non pour ce que l’on dit de nous. Nous, nous disons les hommes naissent et meurent, leur vie va de 0 à 100, mais que la vie des Peuples, une fois constitués, va de 0 à l’infini. Et si nous voulons toujours donner une valeur historique à ce que nous disons, à ce que nous faisons, nous devons chérir la vérité ; nous devons défendre la vérité.

Paix pour Soro Guillaume, je vous remercie !

Propos retranscrits par Louis Konan

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, personnes debout et foule
L’image contient peut-être : 1 personne, foule et intérieur
L’image contient peut-être : 2 personnes
L’image contient peut-être : 13 personnes, personnes debout et foule

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire