PARTAGER
À Abidjan l’atmosphère était lourde au Conseil des ministres du mercredi 29 juin 2016 suite à des observations du chef de l’État.

Les fuites dans la presse relatives au résultat de l’appel à candidatures pour le poste de Directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, n’ont pas été appréciées.

Le président ivoirien a eu le sentiment que les auteurs ou commanditaires de la fuite au sujet du Trésor voulaient forcer la main au gouvernement, comme s’ils doutaient de la volonté de respecter un processus volontairement engagé.

Ces informations relatives au trio de tête avaient circulé à Abidjan dans les milieux informés pendant près de 3 semaines, jusqu’à ce qu’un journal proche du Pdci en parle en début de semaine.

Les journaux proches du Pdci ont été indexés. Il leur est reproché – après le coup de sabotage dans la revendication de l’alternance en 2020 aussitôt après la réélection du président de la République – de saboter le travail du gouvernement.

Si dans l’affaire du débat sur l’alternance 2020, le Nouveau Réveil était au premier plan, par contre le journal de Denis Kah Zion a été mis en cause à tort dans la diffusion d’informations relatives à la nomination du nouveau DG du Trésor .

Mettant en avant sa bonne entente avec le président du Pdci-Rda , le chef de l’État ivoirien a reproché aux ministres issus de ce parti de ne pas savoir tenir les journalistes loin d’eux. Il n’a pas exclu de prendre des mesures, en accord avec le président Bédié, si cette situation se répète.

Dans la foulée, d’autres journaux proches du Rdr ou même des cadres s’adonnant à des spéculations sur la vice-présidence à venir, ou sur d’autres sujets , en ont pris pour leurs grades.

Cette atmosphère a fait ajourner plusieurs autres dossiers de nomination , tandis que celui du successeur du ministre Adama Koné à la Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique a été validé de justesse , provoquant une communication à minima autour de la nomination de Monsieur Assohoré Konan Jacques.

Alice Ouédraogo

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire