PARTAGER

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, a présidé, ce dimanche 05 juin 2016, à Dakar, le Sommet extraordinaire de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine, consacré aux questions de paix et de sécurité et de la rationalisation des organes de cette Union.

Dans son allocution de bienvenue, le Président du Sénégal, S.E.M. Macky SALL, a exhorté les Etats membres de l’UEMOA à trouver des solutions pérennes à la problématique du terrorisme et à mener à bien l’agenda pour le développement de l’Union.
Le Ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan, M. Amadou BA, Président du Conseil des Ministres de l’UEMOA, a, pour sa part, salué les performances économiques des Etats membres et recommandé la poursuite des actions prioritaires, notamment dans les domaines de l’Energie, de la sécurité alimentaire, de la paix et de la sécurité, ainsi que du financement des économies des Etats membres.

Le Président Alassane OUATTARA, Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, a présidé, le Sommet extraordinaire de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine
Le Président Alassane OUATTARA, Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, a présidé, le Sommet extraordinaire de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine

Le Président Alassane OUATTARA, a, quant à lui, évoqué les réformes structurelles à effectuer en vue d’améliorer l’efficacité de l’Union. A cet égard, il a annoncé l’examen, au cours de cette Session, de propositions relatives à la mobilisation des ressources et à la rationalisation des Institutions et des organes de l’UEMOA.
Toutefois, pour le Chef de l’Etat, les efforts accomplis, en si peu d’années, risquent d’être gravement compromis, si l’Union ne trouve pas de réponse appropriée à la question sécuritaire. Aussi, a-t-il préconisé l’adoption, par la Conférence, des projets de Déclaration et de Plan d’action pour la paix et la sécurité dans l’espace UEMOA, recommandés par la réunion des Ministres de la Défense et de la Sécurité de l’Union, le 27 mai dernier à Abidjan.

L’adoption de ces deux documents constituera, selon le Président de la République, une avancée majeure dans la détermination collective des Etats membres à faire face à la recrudescence des actes terroristes dans notre espace communautaire.
De même, le Chef de  l’Etat a engagé le Conseil des Ministres et le Président de la Commission à prendre les mesures nécessaires pour permettre la bonne exécution des actions arrêtées dans le cadre de la mise en œuvre de la politique commune de l’UEMOA dans le domaine de la paix et de la sécurité.
Evoquant la question de la rationalisation des organes de l’Union, le Président en exercice de l’UEMOA, a recommandé une réduction du Prélèvement Communautaire de Solidarité (PCS) avec comme objectif d’atteindre 0,5% dans les meilleurs délais.

Ceci nécessitera, selon lui, de revoir en profondeur la pertinence et la cohérence d’ensemble des organes de l’Union et d’envisager la réduction des charges de la Commission, notamment par la diminution du nombre des commissaires à l’instar des dernières décisions arrêtées au niveau de la CEDEAO.
Pour terminer, le Chef de l’Etat a réaffirmé sa foi en ‘’l’intégration régionale au service de la démocratie, de la paix, de la sécurité et de la prospérité des peuples de l’UEMOA’’.

Notons qu’au terme de la cérémonie d’ouverture, les Chefs d’Etat et de Gouvernement se sont retrouvés pour une session à huis-clos. Dans le communiqué final qui a sanctionné les travaux, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont notamment adopté la Déclaration et le Plan d’action pour la paix et la sécurité dans l’espace UEMOA.

A l’issue du Sommet, le Président de la République a quitté Dakar en fin d’après-midi pour Abidjan.

Présidence

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire