PARTAGER

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, s’est entretenu, dans la matinée de ce mercredi 15 juin 2016, au Palais de la Présidence de la République, avec M. Rémy RIOUX, Directeur Général de l’Agence Française de Développement (AFD).
L’entretien a porté sur le point de la coopération entre cette Agence de développement et notre pays ainsi que les voies et moyens de la renforcer.
Pour le Directeur Général de l’AFD, il était important, pour lui, de se rendre en Afrique, et, particulièrement, en Côte d’Ivoire, après sa nomination intervenue le 02 juin dernier, pour expliquer aux partenaires les plus stratégiques de son Institution, l’intention du Président François HOLLANDE, les nouvelles orientations de l’Agence et la manière de mieux accompagner le plan de développement de la Côte d’Ivoire.
M. Rémy RIOUX a, en outre, précisé que les priorités de l’Agence Française de Développement sont celles de la Côte d’Ivoire, notamment les grands projets et les grandes politiques publiques conduits par le Gouvernement ivoirien.
Il a souligné la présence de l’AFD dans de nombreux secteurs de l’économie ivoirienne, à travers le Contrat de Désendettement – Développement (C2D), et pris l’engagement de mettre, à la disposition de notre pays, dans les prochaines années, la panoplie d’instruments financiers de son Institution, pour appuyer les secteurs de la santé, de l’éducation, des infrastructures, du développement des énergies renouvelables et les domaines d’innovation comme le numérique.
Pour terminer, le Directeur Général de l’AFD a révélé que son Institution a engagé 600 millions d’euros, l’année dernière, en Côte d’Ivoire et promis de financer le maximum de projets dans les années à venir.

Notons qu’en début d’après-midi, le Chef de l’Etat a raccompagné le Président de la République de l’Inde, S.E.M. Pranab MUKHERJEE, à l’aéroport Félix HOUPHOUETBOIGNY d’Abidjan – Port-Bouët, au terme de sa visite officielle de deux jours dans notre pays.

Dans la soirée, le Président de la République a présidé le Conseil des Ministres hebdomadaire. Ce Conseil, selon le porte-parole du Gouvernement, le Ministre de l’Economie numérique et de la Poste, M. Bruno Nabagné KONE, a pris plusieurs décisions, notamment l’adoption d’une communication relative à la nomination du Directeur Général des Impôts.

Ce processus a démarré par appel à candidatures et a ensuite été entièrement conduit par un Cabinet international. Le classement fait sur la base de tests psychotechniques, techniques et de management approfondis a permis de désigner la personne qui sera, dans les prochains jours, déclarée officiellement Directeur Général des Impôts. Il y a eu 381 candidatures dont 25% émanaient de Fonctionnaires, 51% du Privé et 24% de la Diaspora.
A l’issue des évaluations qui ont été faites par le Cabinet international, il a été proposé, au Conseil des Ministres, la nomination de M. OUATTARA Sié Abou qui est de la Direction Générale des Impôts avec 26 ans d’expérience dans cette Direction dont 16 à la Direction des Grandes Entreprises. Il est arrivé premier sur les trois grands critères qui ont été évoqués ci-dessus. Il convient de préciser également que les huit premiers sont de la Direction Générale des Impôts.
Le Conseil a, en outre, été informé de l’admission de Candidats ivoiriens à l’Ecole polytechnique de Palaizeau en France et à l’Ecole des Hautes Etudes Commerciales (HEC) de Paris à l’issue de concours d’entrée organisés sur le territoire ivoirien en mai 2016. Le concours d’entrée à la prestigieuse Ecole d’Ingénieurs polytechnique de Palaizeau a été organisé pour la première fois sur le territoire ivoirien.
A l’issue de ce concours, la Côte d’Ivoire a occupé la première place avec 05 Candidats admis dont 04 Ivoiriens et 01 togolais, tous, issus, des classes préparatoires de l’Institut polyethnique Félix HOUPHOUET-BOIGNY de Yamoussoukro (INPHB) sur un total de 13 Africains. Sur les 13 Africains, 08 sont issus de la région Afrique sub-saharienne.

Concernant les admis de HEC – Paris, il s’agit de 04 Elèves, eux aussi, issus du système de formation ivoirien.
Ces résultats attestent de la qualité retrouvée du système éducatif ivoirien et s’inscrivent dans la vision du Chef de l’Etat de promouvoir l’excellence dans tous les domaines. Le Conseil s’est félicité de ces résultats et a adressé ses félicitations aux Etudiants ivoiriens ainsi qu’à l’ensemble du système éducatif, plus particulièrement à la Direction, au Corps enseignant et au Personnel d’encadrement de l’INPHB.

Présidence

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire