Accueil Décryptage

André Silver Konan décrypte comment Bédié dézingue Soro, court-circuite Ouattara et piège le RDR

PARTAGER
Comment Bédié a dézingué Soro, court-circuite Ouattara et piège le RDR
Comment Bédié a dézingué Soro, court-circuite Ouattara et piège le RDR

André Silver Konan décrypte comment Bédié dézingue Soro, court-circuite Ouattara et piège le RDR

Dans son interview à paraître à Jeune Afrique, demain, Bédié dézingue Soro, court-circuite Ouattara et piège le RDR. Décryptage.

Voyons d’abord le dézingage de Guillaume Soro « l’homme pressé » (l’expression n’est pas de moi). Henri Konan Bédié déclare d’abord qu’il est son protecteur. Il met donc le jeune homme (48 ans en 2020) à l’aise et lui rappelle que son poste de président de l’Assemblée nationale, il le lui doit en partie. On sait tous qu’il a failli être coiffé au poteau par un certain Amadou Soumahoro…

Ensuite, Bédié porte le coup fatal en déclarant : « Soro n’est pas intéressé par 2020, il me l’a dit ». On peut tout reprocher à Bédié, sauf qu’il est un adepte de la mythomanie en politique. En faisant cette révélation, il place Soro dans l’embarras. Si ce dernier dément avoir confié une telle chose à Bédié, il avouerait qu’il est intéressé par 2020.

Bédié dézingue Soro

S’il dément, il humilie le vieux et celui-ci lui enlève sa protection. Dans ce cas, Soro peut être sûr que ses ennemis au RDR, Amadou Gon Coulibaly notamment et accessoirement Hamed Bakayoko et Amadou Soumahoro, ne se priveraient pas du tout, dès lors que le protecteur le « livre ».

Si Soro ne dément pas, il accrédite la révélation faite par Bédié. Evidemment, certains des sofas du président de l’Assemblée nationale démentiront les affirmations de Bédié. Mais cela n’aura aucune valeur, tant que ce n’est pas le concerné lui-même qui le fait.

Voyons maintenant comment le « Bouddha » de Daoukro court-circuite le président Alassane Ouattara.  « L’alternance, c’est bien ce que dit l’Appel de Daoukro », lance-t-il. Il précise: « Le PDCI aura un candidat. Ce sera le candidat unique du RHDP ». En clair, Bédié nous révèle enfin le deal de l’Appel de Daoukro.

Piège du RDR

Il nous révèle tranquillement que le président Ouattara est bien un acteur du deal. Puisqu’il souligne: « Il faut qu’Alassane Ouattara et moi nous entendions pour que cette alternance ait lieu ». Comme avec Soro, Ouattara a le choix. Démentir l’existence d’un tel deal, désavouer publiquement son principal allié et s’exposer au retrait du soutien de son aîné, à sa politique, de plus en plus décriée. Ou ne rien dire et confirmer implicitement le deal.

De fait, Bédié et le PDCI vont guetter les voix discordantes au sein du RDR. Si la direction officielle du RDR dément, ils diront qu’ils n’ont pas affaire à elle, mais à Ouattara et l’inviteront à aller chercher les instructions avec ce dernier.

Le retour annoncé de Ouattara à la présidence du RDR (qu’il n’a jamais quitté du reste, en violation flagrante, pendant cinq ans, de l’ancienne constitution) arrange, de ce fait, le PDCI. C’est avec lui et lui seul que Bédié a calé son deal, pas avec un autre responsable du RDR.

Lire aussi: Bédié: « Soro n’est pas intéressé par 2020, il me l’a dit

Bédié dit : « Il faut qu’Alassane Ouattara et moi nous entendions… ». Il ne dit pas qu’il faut que le PDCI et le RDR s’entendent sur le nom du futur candidat du PDCI, candidat unique du RHDP.

Pour conclure, il reste un seul choix à Soro, s’il veut y aller en 2020. Rompre définitivement avec le RHDP et ses protecteurs. En adoubant l’Alliance du 3 avril, c’est bien ce qu’il a tenté. Sauf que le mouvement a fait flop. Enfin, il lui reste une autre voie. Il l’a déjà expérimentée en 2002. Seulement voilà, nous sommes en 2017 et il y a une conscience intellectuelle forte en Côte d’Ivoire…

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire