PARTAGER

La copie d’une note d’information établie par un médecin sur le produit pour son transport en Côte d’Ivoire indique que le produit répandu au port a toutes les caractéristiques d’une substance toxique pour l’homme.

En attendant d’en savoir davantage sur comment les produits déversés en zone portuaire, depuis le jeudi 23 juin 2016, ont été circonscrits par le ministère de l’Environnement et du Développement durable ainsi que les dispositions à prendre à la suite de ce drame, des informations en notre possession laissent croire qu’une surveillance sanitaire s’impose.

Le produit répandu au port d’Abidjan, le jeudi 23 juin 2016, est le copper bromide-dimethyl sulfide complex.

La copie d’une note d’information établie par un médecin sur le produit pour son transport en Côte d’Ivoire indique que le produit répandu au port a toutes les caractéristiques d’une substance toxique pour l’homme.

Selon cette source, comme tous les produits dangereux pour la santé, le produit du scandale est classifié et étiqueté, en fonction du barème Système Général Harmonisée (GHS), adopté par l’Union Européenne et qui est entré en vigueur depuis le 1er juin 2015, afin d’améliorer la protection de la santé humaine et de l’environnement.

C’est sur cette base que le pictogramme de sécurité auto-collé pour son transport (recommandé d’ailleurs par avion) est marqué GHS07, avec le symbole en forme de losange de couleur rouge, un fond blanc de couleur et un gros point d’exclamation noir à l’intérieur.

Les informations en notre possession précisent que les produits classifiés dans cette gamme sont des produits  d’une toxicité aiguë catégorie 4. La catégorie 4 pour signaler les dangers liés à la santé relatifs à la corrosion, aux irritations ou sensibilisations oculaires, aux lésions oculaires. Autre caractéristique importante, le produit est noté comme un polluant marin. Avec sa couleur blanchâtre et son odeur fortement désagréable, le copper bromide-dimethyl sulfide complex, est donc toxique pour l’homme puisqu’il provoque une irritation cutanée, une sévère irritation des yeux et peut affecter les voies respiratoires. … suite de l’article sur Soir Info

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire