PARTAGER
Succession de Ouattara: comment les cadres du RDR se sont disqualifiés
Succession de Ouattara: comment les cadres du RDR se sont disqualifiés

Passations de marchés douteux, surfacturations, délit d’initiés, création de société écran, etc. Autant de délits qu’on attribue à tort ou à raison  à de nombreux proches du chef de l’Etat.

Au moment où le débat sur l’après Ouattara bat son plein, il est important pour les militants du Rassemblement des Républicains (Rdr) au pouvoir de faire leur auto critique et proposer ce candidat qui transcende les clivages et  est capable de réunifier les Ivoiriens par son charisme. Un exercice périlleux pour la case verte où les cadres ont dans la plus part, après quelques années de gestion ont amassé assez de casseroles dans la course à l’enrichissement  à même de les disqualifier.

Passations de marchés douteux, surfacturations, délit d’initiés, création de société écran, etc. Autant de délits qu’on attribue à tort ou à raison  à de nombreux proches du chef de l’Etat. « Si le président Ouattara  a pris Achi Patrick comme secrétaire général de la Présidence c’est que dans le fond, il n’a pas vu dans son entourage celui qui faisait l’unanimité.

Quel cadre pour mettre un terme à la monotonie dans les activités du parti, au manque d’initiatives et d’innovations à même d’ankyloser le parti ? La plupart ont grillé peu à peu  le crédit  de confiance placé en eux après quelques années de pouvoir », confie un observateur de la vie politique.

Pour lui, la plupart des cadres traînent des casseroles et non des moindres qui les rattraperont tôt ou tard. « S’enrichir à tout prix est devenu l’objectif premier des dignitaires du RDR. Pour atteindre cet objectif, tous les moyens sont mis à profit, y compris le pillage effréné des ressources financières, minières et forestières du pays : la pratique des marchés gré à gré, la corruption sous diverses formes, les détournements de deniers publics, l’exploitation clandestine des domaines forestiers et miniers, les expropriations de tout genre etc. », déplore ce cadre du Rdr dans la commune d’Abobo qui a requis l’anonymat.

Selon lui la déception est grande. « La base continue de lutter désespérément contre la pauvreté, le chômage, les pénuries d’eau, la mévente des produits agricoles et la dégradation avancée des infrastructures routières, scolaires et sanitaires. L’exercice du pouvoir a fini par montrer la vraie nature de certains cadres qui ont coupé le pont avec leurs bases », poursuit notre interlocuteur.

Une situation reconnue par  le Secrétaire général adjoint du parti au pouvoir chargé de la communication, Joël Nguessan ajoutant que la grogne actuelle des militants du RDR est imputable plutôt  aux cadres du parti qui,  nommés à des postes de responsabilité, ont ignoré les militants. « Nos cadres nommés ont eu une  propension à  changer de numéro de portable pour que ceux qu’on appelle aujourd’hui les vendeurs d’arachides et de cigarettes n’arrivent pas à les joindre», a-t-il  critiqué en déclinant la responsabilité de la direction intérimaire actuelle du RDR  qui a obtenu, selon lui, des lauriers pour le parti « sans grands moyens».

Pour la succession du chef de l’Etat, toute fois plusieurs scénarios sont envisagés comme l’a révélé un confrère. A défaut d’imposer un cadre Rdr comme certaines voix le souhaitent pour un 3ème mandat, de s’allier derrière une personnalité du parti septuagénaire qui inspirera confiance quant à la préservation des privilèges acquis avec l’avènement du président Ouattara.

Et, pour eux, la personnalité politique qui transcende les clivages et prendrait en compte leurs intérêts n’est autre que l’actuel vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan. Fidèle parmi les plus fidèles d’Alassane Ouattara, compagnon du président de la République dans l’ombre duquel il a fait toute sa carrière, l’actuel N°2 est l’homme de la situation, l’alternative crédible pour le parti au pouvoir. Les partisans du président Ouattara estimant qu’il est le mieux placé pour la continuité, en plus de ce qu’il ne peut en rien trahir leur mentor.

A.TRAORE

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire